L’un des points marquants du diagnostic de la non-atteinte des objectifs de réunions d’entreprises est la non-implication des collaborateurs. Ces derniers, soucieux de prendre de bonnes notes, ne suivent pas souvent l’orateur, ce qui les empêche de participer de façon efficace aux débats. L’introduction du paperboard numérique a suffisamment changé cet état de choses en apportant de nombreuses facilités. Il fait sans doute partie de l’un des meilleurs outils pédagogiques et professionnels utilisés aujourd’hui en France. En voici les principales raisons.

Le succès du paperboard numérique mobile

Le paperboard numérique, surtout dans sa version mobile, est très pratique. Il règle de façon significative le problème de la gestion des prises de notes lors de rencontres de quelque nature que ce soit. En effet, avec le paperboard numérique, toutes les notes écrites sur le tableau sont automatiquement enregistrées. Les auditeurs pourront mieux participer aux discussions tout en assimilant à merveille les interventions de l’orateur. À la fin des séances, les notes prises sont partagées entre les participants. Cette façon de faire facilite la réalisation des comptes rendus des réunions collaboratives.

Le paperboard numérique, un outil pédagogique

Avec le paperboard numérique, les prises de notes peuvent se partager simultanément avec près de 250 personnes. De cette façon, certains collaborateurs peuvent participer à distance à des réunions. L’un des points positifs du paperboard numérique est le dongle sans fil qui l’équipe. Ce dispositif permet de se connecter aux PC par le biais des prises USB et donne une certaine fluidité dans la prise de notes interactives et l’exploitation du paperboard. Ceux qui avaient l’ancien système peuvent les mettre à jour avec les nouveaux capteurs sans fil. C’est très flexible.

Le principe du paperboard est le même que celui d’un tableau blanc. C’est un écran tactile collaboratif permettant de rendre plus agréables et attractives vos présentations et vos réunions. L’interactivité dans une salle est très importante. L’écran tactile va faciliter le travail collaboratif et donc interactif.

Un tableau numérique (TBI ou TNI), tout comme un vidéoprojecteur, va vous permettre d’oublier le tableau noir. Vous pouvez déjà jeter votre feutre, stylo ou crayon, vous ne possédez maintenant plus qu’un stylet. La technologie tactile infrarouge des tableaux blancs ou des vidéoprojecteurs peut aussi s’utiliser avec les doigts. Ces écrans tactiles sont créés pour vous faciliter la vie : il sera facile d’annoter un document et une annotation est facilement effaçable.

Dans les salles de classe ou dans les salles de réunion, ces tableaux interactifs vont créer du lien et intéresser l’interlocuteur. Par exemple, une présentation interactive et collaborative aura plus d’impact sur un auditoire qu’une distribution de feuilles. Vous pouvez aussi utiliser toute la surface de projection grâce à technologie multitouch. Les différents points de contact permettent d’être à plusieurs sur un même écran de projection.

Un paperboard, un smart board ou un tableau interactif peuvent être sur roulettes pour être installés aussi vite qu’ils seront rangés. Installer un vidéoprojecteur interactif ou un tableau blanc interactif dans une salle de classe et un vrai plus.

L’avantage d’un tableau numérique, c’est qu’il ne possède pas de projecteur. À la différence du visualiseur ou du vidéoprojecteur, le paperboard s’utilise de la même manière qu’un tableau, avec tous les avantages d’un écran.

Grâce aux tableaux numériques, votre PowerPoint ou votre visioconférence sera interactive. Les annotations écrites sur le tableau blanc magnétique seront ensuite envoyées sur votre écran d’ordinateur par Bluetooth ou avec un câble HDMI. Le chevalet de conférence et votre marqueur permanent ont de la concurrence ! Le tableau numérique interactif va mettre tout le monde d’accord.

Faire collaborer un écran interactif, un SmartMarker et un tableau interactif

Des conseils pour choisir le meilleur modèle

Pour espérer avoir les bons résultats, il est important de choisir les modèles adéquats de paperboard. Ils doivent avoir les caractéristiques requises et adaptées au contexte d’utilisation. Il existe deux types de paperboards numériques. Les modèles fixe et mobile. Pour un utilisateur qui désire faire des sessions ponctuelles et qui se déplace beaucoup, comme un agent commercial par exemple, le paperboard numérique mobile sera très clairement conseillé. Il facilite aussi les présentations répétées en servant, en quelque sorte, de mémoire. Cependant, si une entreprise désire équiper sa salle de réunion avec un paperboard numérique, il lui est conseillé d’opter pour les formats fixes qui seront installés de façon définitive.

Le choix de la taille du paperboard se fait en fonction de la capacité de la salle de réunion. Le paperboard numérique rime avec smart marker. Aujourd’hui, l’utilisateur n’a plus forcément besoin d’allumer un ordinateur. Les modèles à acheter doivent être équipés de marqueurs autonomes et capables de stocker au moins 10 000 feuilles de notes, même si certains modèles sophistiqués vont jusqu’à 20 000.

Ils doivent également être autonomes sur le plan de l’énergie, avec une valeur idéale estimée à huit heures de fonctionnement. C’est le cas notamment des modèles eBeam et SpeechiTouch. Les dongles choisis doivent être compatibles avec les systèmes d’exploitation les plus courants. Pour des raisons de commodité, il est préférable d’acheter des modèles de paperboards compatibles avec les écrans interactifs.

Voilà quelques conseils à suivre pour acheter le bon paperboard numérique, également très apprécié dans le domaine de l’enseignement.